Les principaux algorithmes de Google à connaître pour réussir le SEO d’un site de e-commerce

Les algorithmes de Google fonctionnent un peu comme des arbitres qui ont pour rôle de réguler ce qui peut se faire ou pas en matière de SEO. Ce sont eux qui assurent l’indexation de votre page Web et qui définissent le rang qu’elle doit occuper dans les résultats de recherche. Vous ne pouvez donc pas réussir le référencement de votre site sans maîtriser leur mode de fonctionnement. Bien qu’ils soient plus d’une centaine, cet article se limitera juste à la description de ceux qu’il faut absolument connaître.

Les algorithmes de Google

Google Panda

Google Panda est l’un des deux algorithmes que vous devez absolument connaître si vous voulez réussir le SEO de votre site de e-commerce. Lancé en 2011, sa dernière mise à jour remonte à 2015. Il s’agit d’un filtre algorithmique qui vise à écarter les sites de mauvaise qualité proposant un contenu pauvre sans véritable valeur ajoutée pour l’internaute. C’est donc lui qui va faire la chasse aux duplicates contents.

Certains sites comme les comparatifs, les forums de discussion, les fermes de contenus et les fermes de liens sont naturellement mal référencés par Google Panda. Pour ne pas tomber sous son courroux, vous feriez mieux de veiller à la qualité de vos pages ainsi qu’à celle du contenu que vous proposez. Si vous n’avez pas les compétences nécessaires pour le faire vous-même, confier cette tâche à une agence seo serait la meilleure des solutions.

Google Pingouin

C’est le second filtre algorithmique majeur lancé par Google en 2012 avec pas moins de cinq mises à jour entre 2012 et 2014. Souvent nommé Web Spam Udapte, son principal objectif est de sanctionner les sites qui utilisent des techniques frauduleuses pour influencer les résultats de recherche. Il fait donc la chasse aux liens créés de toutes pièces et suroptimisés dans le but d’améliorer le positionnement d’une page.

Les réseaux de sites, les achats de liens et d’articles sponsorisés, les ancres de liens n’ayant aucun rapport avec la page de destination... Voilà autant de pratiques Black Hat SEO utilisées par les webmasters et qui sont sévèrement punies par Penguin. Tâchez donc d’adopter une stratégie de netlinking respectant les exigences de Google pour éviter d’éventuels désagréments. Si vos liens ne sont pas naturels et de bonne qualité, vous ne risquez pas d’être visible sur Google.

Google Pigeon

Lancé en 2014, il représente une avancée majeure chez Google. Son but est de permettre au moteur de recherche de proposer des résultats beaucoup plus pertinents adaptés au contexte géographique de l’internaute. Conscient de cela, vous avez maintenant l’obligation de miser également sur le référencement local, surtout si vous êtes une petite entreprise ayant essentiellement une clientèle locale.

Pour y arriver, créez dans un premier temps votre compte Google Business, puis ajoutez-y votre adresse Google Maps pour apparaître dans les premiers résultats de recherche dans votre région. Dans un second temps, optez pour des titres précis qui indiquent la localité où vous êtes implanté.

Mobile First Index

Lancé en 2015, cet algorithme est encore appelé « Mobilegeddon » par les professionnels du milieu. Il vise principalement à privilégier les sites optimisés Google mobile friendly afin de permettre aux internautes de bénéficier d’une navigation fluide sur leurs smartphones et leurs tablettes. Avec cette mise à jour, les sites qui ne sont pas Responsive Web Design, c’est-à-dire qui ont du mal à s’adapter à la taille de l’écran des supports mobiles ne sont pas bien référencés par Google.

Ce qui veut dire que, même si vous proposez un contenu de qualité mais que la structure de votre site ne permet pas un bon affichage sur les appareils mobiles, vous serez moins bien référencé par rapport à un autre site qui respecte ce critère. Google conseille d’ailleurs aux administrateurs de boutiques en ligne de mieux travailler leur optimisation mobile, car leurs sites sont souvent les plus pénalisés par cette mise à jour.

Retenez que, depuis son apparition, Google a cherché à améliorer de plus en plus la qualité de ses prestations. C’est pour cela que, à partir de 2011, il s’est attelé à développer des algorithmes pour mettre de l’ordre dans l’univers des sites Web et sanctionner ceux qui utilisent des techniques de référencement peu orthodoxes. Connaître les exigences de ces différents algorithmes est indispensable pour réussir son SEO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

SEO technique Article précédent Premiers pas avec le référencement technique (SEO technique)
Article suivant Couvreur : quel intérêt d’avoir un site référencé sur Google ?